Chapitre 2 : Écologie, biodiversité, climat, biens communs et énergie

  • Instaurer la gratuité des quantités d’eau et d’électricité indispensables à la vie digne.
  • Aller vers la gratuité des cantines scolaires.
  • Réhausser les ambitions climatiques de la France avec pour objectif une baisse de 65 % des émissions de gaz à effet de serre à horizon 2030 (au lieu de 40 % actuellement).
  • Passer à une agriculture écologique et paysanne : favoriser l’installation de jeunes agriculteurs et garantir leur rémunération ainsi qu’a tous les agriculteurs et agricultrices, revaloriser les retraites agricoles, relocaliser la production des produits alimentaires ( fruits légumes viande ) et mettre fin aux accords de libre échange.
  • Créer au moins un million d’emplois grâce à l’investissement dans la bifurcation écologique et sociale.
  • Investir massivement dans un mix énergétique incluant les énergies renouvelables et l’énergie nucléaire avec une entreprise publique. Investir dans le réseau ferroviaire et le logement avec la rénovation totale d’au moins 700 000 logements par an.
  • Inscrire dans la Constitution la règle verte, reconnaître un statut juridique pour la nature et le crime d’écocide.
  • Classer 30 % du territoire maritime français en aire maritime protégée, dont 10 % en protection forte, pour en faire de véritables sanctuaires.
  • Intégrer l’enjeu écologique dans les programmes de la maternelle au lycée et introduire de nouveaux enseignements pratiques (réparation, construction, cuisine, jardinage).
  • Assurer l’égalité réelle dans les territoires ultramarins, le droit à l’eau et la mise en avant des Outre-mer comme les avant-postes des rupture écologique et solidaire, l’indemnisation intégrale des victimes du chlordécone.
  • Augmenter les moyens humains et financiers de l’Office national des forêts et stopper sa privatisation pour lui permettre d’assurer ses missions.

Chapitre 4 : Services publics : santé, éducation, culture, sport

  • Garantir l’accès à tous les services publics essentiels à moins de quinze à trente minutes de tout lieu d’habitation.
  • Rembourser tous les soins prescrits à 100 %.
  • Recruter et revaloriser 100 000 soignants pour l’hôpital public et 240 000 personnels pour les EHPAD, lutter contre les déserts médicaux.
  • Une politique de santé publique visant l’allongement de l’espérance de vie en bonne santé, la réduction des inégalités : la garantie de l’accès aux soins, le développement des actions de prévention, la lutte contre les déserts médicaux.
  • Dédier 1 % du PIB à la culture : soutien aux artistes et aux créateurs.
  • Reconstruire l’école publique laïque et gratuite : réduire le nombre d’élèves par classe, objectif zéro décrocheur, mettre fin à la ségrégation scolaire, recruter, revaloriser et former les personnels.
  • Supprimer les réformes Blanquer du bac et de la sélection à l’entrée de l’université aggravée par Parcoursup. Supprimer Parcoursup.
  • Mettre en place un plan national d’urgence pour la construction et la rénovation des équipements sportifs.

Chapitre 6 : Sûreté et justice

  • Augmenter les moyens de la justice, recruter et former davantage de fonctionnaires : magistrats, greffiers, agents de la protection judiciaire de la jeunesse et de l’administration pénitentiaire.
  • Présenter régulièrement au Parlement, pour débat et vote, un texte d’orientation de la politique pénale.
  • Renforcer l’indépendance de la justice, notamment du parquet, vis-à-vis de l’exécutif.
  • Respecter la dignité et les droits des personnes privées de liberté : en finir avec la surpopulation carcérale, rénover l’ensemble des structures pénitentiaires et de rétention.
  • Rétablir la police de proximité : Créer une police de proximité dotée de 30 000 agents sous statut. Refonder les missions de la police nationale pour assurer le lien avec les populations, augmenter le temps de formation et garantir une formation des agents tout au long de leur carrière. Répartir les effectifs de la Police et de la Gendarmerie de façon à assurer l’égalité entre les territoires, en concertation avec les communes.
  • Abroger la loi Sécurité globale, et renforcer les logiques de prévention, notamment les moyens humains de la prévention spécialisée.
  • Favoriser la désescalade en matière de maintien de l’ordre : interdire les armes mutilantes, les techniques d’immobilisation létales et la technique de la « nasse », et établir un nouveau code de déontologie de la police sur la base du code de déontologie de 1986.

Chapitre 8 : Union européenne et international

  • Entraîner d’autres États avec nous afin de contribuer en tant que gouvernement à réorienter les politiques européennes et à modifier durablement les règles et traités européens incompatibles avec notre ambition sociale et écologique.
  • Agir pour le mieux disant social et écologique, harmoniser par le haut les droits sociaux et les salaires minimums européens afin de lutter contre le dumping social, d’améliorer les conditions de travail et de lutter contre les délocalisations, défendre le principe d’un “travail égal, salaire égal”.
  • Mettre fin au pacte de stabilité et de croissance et abroger les règles budgétaires des 3 % de déficit et des 60 % de dette, modifier les missions et les statuts de la BCE pour lui permettre de prêter directement aux États et la placer sous contrôle démocratique pour en faire un outil politique au service de l’intérêt général avec des objectifs écologiques et sociaux et non plus uniquement sur l’inflation.
  • Mettre la diplomatie au service de la paix, en préservant l’intégrité territoriale de tous les pays, grâce à des coopérations, en solidarité avec les peuples, pour un monde qui respecte les droits humains, la démocratie et la lutte contre le dérèglement climatique.
  • Réaffirmer que l’ONU est le seul organe légitime pour la sécurité collective à l’échelle mondiale.
  • Défendre la souveraineté et la liberté de l’Ukraine et du peuple ukrainien ainsi que l’intégrité de ses frontières, dans un contexte international de tensions et de guerre sur le continent européen et face aux crimes de guerre décidés par Vladimir Poutine.
  • Élargir le dispositif de la licence d’office et lever les brevets sur les vaccins et autres moyens médicaux de lutte contre les pandémies.

La Nouvelle Union populaire écologique et sociale propose des candidatures communes dans chaque circonscription autour d’un programme partagé pour gouverner la France.

Menu